STR_Phenomena_Caroline_Hayeur.jpg

A CASUAL RECONSTRUCTION

Au cœur de cette collaboration se trouve une conversation entre six personnes d'origine autochtone et «autre», sur les défis auxquels chacune d'elles est confrontée pour être et appartenir aux confins du Québec, Canada.

 

Nadia Myre a enregistré ce dîner en résidence à Vaste et Vague en Gaspésie, mettant en scène sa propre version du Parler pour Parler de Jeannette Bertrand avec son amie Miza'l Anglehart. La conversation a été éditée et transcrite, et Nadia a demandé à d'autres artistes de la lire comme un scénario.

 

Entendre les voix originales à travers les corps des autres a changé l'écoute.


A Casual Reconstruction a été présenté à la fois comme une installation et un événement participatif à Québec, Waterloo, Seattle, Montréal et New York. Quand Myre a dit à Johanna Nutter qu'elle pensait faire du théâtre, les deux artistes ont décidé de collaborer.

Screenshot 2021-03-27 at 5.00.44 PM.png

Ils ont d'abord mis en scène A Casual Reconstruction à La Licorne, dans le cadre de la scène contemporaine autochtone d'Onishka au OFFTA en 2017. Les membres du public ont été invités à participer à une lecture spontanée de la conversation.

 

Pour le Phenomena Festival, ils ont ajouté des costumes d'Elen Ewing, et pour First Voices et Origins Festival à Londres, des scripts individualisés ont été développés. La pandémie a mis le processus en ligne dans le OFFTA, augmentant ainsi la portée et l'accessibilité.

Screenshot 2021-03-27 at 5.09.47 PM.png

À venir est un 2pour1 hybride live / numérique au MAI (Montreal Arts Intercultural) du 3 au 5 juin 2021

Veuillez contacter info@creaturecreature.org si vous souhaitez participer.

STR_rehearsal_piggyback.jpg

STRIKE/THRU

Lorsque Nadia et Johanna ont commencé leur collaboration, elles ont ajouté une rayure à travers le mot «casual» en raison de la nature formelle du théâtre. Cet acte est depuis devenu sa propre pièce, sous la forme d'une enquête ludique sur ce à quoi pourrait ressembler un véritable sens de la conciliation.

 

Surnommé un travail en cours perpétuel, STRIKE / THRU est en constante évolution, en phase avec la politique de décolonisation et la relation entre les deux artistes, en tant que représentantes d'une dynamique autochtone / allochtone.

Screenshot 2021-03-27 at 5.45.46 PM.png
Screenshot 2021-03-27 at 5.45.19 PM.png

Ce travail est un fruit qui continue de mûrir grâce à l'acte de nombreux échanges collaboratifs. Il n'aurait pas vu le jour sans Miza'l Jeannotte Anglehart (et nos convives: Mary-Jane Condo, Cindy Condo, Chris Brasier et Josh Philbrick). Nous sommes également reconnaissants à Marie Novack de Vaste et Vague pour l'enregistrement de la conversation originale et à Brian Gardiner pour la transcription et la mise en forme du verbatim.

 

Nous remercions les organismes qui soutiennent notre travail: MAI, Montréal Arts Interculturels, Onishka, PuSh Festival, Les Filles Électriques, First Voices, The Vermont Art Center, Border Crossings, The Cole Foundation, The Canada Council for the Arts, Centre Turbine, Gallatin School NYU, ELAN, Playwrights Workshop Montréal et le OFFTA.

 

Nous reconnaissons en outre les précieuses contributions de Lib Spry, Tim Rodrigues, Talya Rubin, Sarah Elkashef, Diane Roberts, Jacob Wren, Elen Ewing, Alexis Gagnon, Rod Shearer, Nico Williams, Tasha Chartrand, Natjelly Lozada, Pierre Holemans, Katey Wattam, Nadia Ross, Brian Gardiner et Jonathan Mckiel.

 

Et applaudissements sincères à tous nos participants :)

Logo MAI-mtlartsint - Copy.jpg
CCA Logo.jpg
OFFTA logo.png
Cole logo.png
ONISHKA logo.png
CALQ_logo.png